Katherine Pancol, ses romans incontournables

Envie de découvrir l’univers de Katherine Pancol ? Nous vous présentons une liste des meilleurs livres de cette écrivaine française à l’imagination débordante.

1. Les Yeux jaunes des crocodiles (2006)

Les Yeux jaunes des crocodiles de Katherine Pancol

Résumé de l’histoire

Ce roman se passe à paris. Et pourtant on y croise des crocodiles. Ce roman parle des hommes. Et des femmes. Celles que nous sommes, celles que nous voudrions être, celles que nous ne serons jamais, celles que nous deviendrons peut-être. Ce roman est l’histoire d’un mensonge. Mais aussi une histoire d’amours, d’amitiés, de trahisons, d’argent, de rêves. Ce roman est plein de rires et de larmes. Ce roman, c’est la vie.

PRIX Vendu à plus de 2 millions d’exemplaires, ce best-seller de Katherine Pancol a obtenu le Prix Maison de la Presse en 2006.

SERIE Il s’agit du premier tome d’une trilogie, les volumes suivants étant La Valse lente des tortues et Les Écureuils de Central Park sont tristes le lundi.

TV Le livre a été adapté pour le cinéma en 2014 par Cécile Telemeran, avec notamment Julie Depardieu et Patrick Bruel dans les premiers rôles.

2. Muchachas (2014)

Muchachas de Katherine Pancol

Résumé de l’histoire

Les filles sont partout dans ce roman. Elles mènent la danse. De New York à Paris, de la Bourgogne à Londres ou à Miami. Des filles qui inventent, s’enflamment, aiment. Des filles qui se battent pour la vie. Et les hommes ? Ils sont là aussi. Mais ce sont les muchachas qui dansent, dansent, dansent. Elles font voler les destins en éclats. Et ça n’en finit pas !

SERIE Ce roman est le tout premier opus de la saga Muchachas qui s’étale sur 3 volets jusqu’à présent.

3. Un homme à distance (2002)

Un homme à distance de Katherine Pancol

Résumé de l’histoire

« Ceci est l’histoire de Kay Bartholdi. Un jour, Kay est entrée dans mon restaurant. Elle a posé une grosse liasse de lettres sur la table. Elle m’a dit : Tu en fais ce que tu veux, je ne veux plus les garder. » Ainsi commence ce roman par lettres comme on en écrivait au XVIIIe siècle. Il raconte la liaison épistolaire de Kay Bartholdi, libraire à Fécamp, et d’un inconnu qui lui écrit pour commander des livres.

Au fil des lettres, le ton devient moins officiel, plus inquisiteur, plus tendre aussi. Kay et Jonathan parlent de leurs lectures, certes, mais entament un vrai dialogue amoureux. Ils se font des scènes, ils se font des confidences, ils se tendent des pièges, s’engagent dans une relation que Kay, hantée par le souvenir d’une déchirure ancienne, s’efforce de repousser. Mais qui pourrait prédire vers quelle révélation l’emmène ce nouveau lien noué à travers des livres dont chacun des correspondants se sert comme de masques pour cacher ses vrais sentiments ?

4. Les Hommes cruels ne courent pas les rues (1990)

Les Hommes cruels ne courent pas les rues de Katherine Pancol

Résumé de l’histoire

– Je n’ai jamais aimé que les hommes cruels, m’avait déclaré Louise Brooks. Les hommes gentils, c’est triste, mais on ne les aime pas. On les aime beaucoup mais sans plus. Vous connaissez une femme qui a perdu la tête pour un gentil garçon ? Moi, non. Un homme cruel est léger, riche, infiniment mystérieux… Imprévisible. Il vous tient en haleine. Alors qu’on finit par en vouloir à un homme à qui on peut toujours faire confiance…

Mais vous aussi vous aimez les hommes cruels, n’est-ce pas ? Vous n’aimez pas qu’ils vous approchent ? J’avais hoché la tête. Hélas ! les hommes cruels ne courent pas les rues. Pour être cruel, il faut être oisif. Gamberger sans fin les petites ruses qui vont égratigner puis saigner l’autre à blanc, le forcer à attendre, à supplier, à se rendre, lui instiller le poison sous la peau même et l’enchaîner à vous pour l’éternité. Alors, mon petit papa chéri, t’as compris ? Tu vois ce qu’il te reste à faire ? Toi qui est peinard LÀ-HAUT…

5. Scarlett, si possible (1985)

Scarlett, si possible de Katherine Pancol

Résumé de l’histoire

Été 1968, elles quittent leur province pour venir à Paris. Trois filles, trois amies, des défis plein les poches. Et une certitude : à Paris, on peut devenir ce qu’on a choisi d’être. Mais le monde ne se laissera pas conquérir comme ça. Coups de coeur et coups de poing, ce roman d’apprentissage raconte les rêves et les appétits de toute une génération.

Qui est Katherine Pancol ?

Katherine Pancol est écrivaine de nationalité française née au Maroc en 1954. Avant de devenir une romancière fort populaire, elle travaille en tant que journaliste pour plusieurs magazines comme Paris Match et Elle. Sous l’impulsion de l’éditeur Robert Laffont qui apprécie sa plume, elle écrit son premier roman en 1979 qui se vend à plus de 300 000 exemplaires.

Elle continue ensuite à publier régulièrement d’autres ouvrages dont les Yeux jaunes du Crocodile en 2006 qui devient un triomphe chez les libraires. Son style littéraire « à l’américaine » est marqué par de nombreux dialogues et ses récits décrivent souvent les destins chaotiques de femmes indépendantes.

Genre principal : Roman d’amour

Premier livre : Moi d’abord (1979)

Dernier livre : Bed Bug (2019)

Et pour vous, quel est le meilleur roman de cet auteur ?