John le Carré, ses meilleurs romans d’espionnage

Quel est le meilleur livre de John le Carré ? Voici une liste de 5 ouvrages essentiels de cet auteur reconnu dans le roman d’espionnage.

1. L’espion qui venait du froid (1963), le best-seller de John Le Carré

L'espion qui venait du froid de John le Carré

Résumé de l’histoire

« Roulez à trente à l’heure, ordonna l’homme d’une voix tendue, anxieuse. Je vous indiquerai le chemin. Quand nous serons arrivés, il faudra descendre de voiture et courir jusqu’au mur. Le projecteur sera braqué sur l’endroit où vous devez passer ; tenez-vous immobiles dans le rayon lumineux. Dès que le faisceau sera déplacé, commencez à grimper. Vous aurez quatre-vingt-dix secondes. Vous monterez le premier, dit-il à Leamas, et puis ce sera au tour de la fille. »

Roman de la guerre froide et de la trahison, roman du cynisme et de la raison d’État, L’espion qui venait du froid est un chef-d’œuvre absolu qui a révolutionné le roman d’espionnage.

Un extrait du roman

En soi, la pratique du mensonge n’a rien de particulièrement éprouvant : c’est une question d’habitude professionnelle, une ressource que la plupart des gens peuvent acquérir. Mais l’agent secret ne peut pas se payer le luxe de la détente. Pour lui, l’imposture est avant tout de l’autodéfense. Il doit se protéger non seulement des dangers extérieurs, mais aussi du dedans, et contre les plus naturelles des impulsions.

PRIX Ce livre le plus connu de John le Carré a été distingué par le prestigieux prix Edgar-Allan-Poe.

TV Le roman a été adapté au cinéma en 1965, avec Richard Burton dans le premier rôle.

Le choix Top Livre

« L’espion qui venait du froid » est un grand classique du roman d’espionnage et qui a fait explorer la renommée de John le Carré. Même si l’auteur a assuré que toute ressemblance avec la réalité était fortuite, cette fiction qui se déroule durant la guerre froide semble terriblement crédible. Ici, on ne croise pas de James Bond flamboyant, tous les agents secrets peuvent changer de camp ou être éliminés sans scrupule, du moment que la raison d’État l’impose.

2. La Taupe (1974), premier tome d’une trilogie à succès

La Taupe de John le Carré

Résumé de l’histoire

Un agent double russe répondant au pseudonyme de Karla s’est infiltré au plus haut niveau des services de renseignements britanniques. George Smiley, l’un des meilleurs agents secrets de la Couronne, a pour mission de débusquer la taupe et de la neutraliser. Dans les obscurs labyrinthes du monde de l’espionnage international, la tâche s’avère périlleuse…

Un extrait du roman

Mais Smiley avait une autre raison, qui était la peur, la secrète peur qui suit chaque professionnel jusqu’au tombeau. La peur, pour tout dire, qu’un jour, d’un passé si complexe que lui-même n’arrivait pas à se souvenir de tous les ennemis qu’il s’était faits, l’un d’eux le retrouve et lui demande des comptes.

SERIE La Taupe est le tout premier volet de la célèbre trilogie de Karla. Les deux tomes suivants se nomment Comme un collégien et Les Gens de Smiley.

TV Ce livre a donné lieu à un film réalisé en 2011, avec les acteurs renommés Gary Oldman et Colin Firth au casting.

3. La Constance du jardinier (2001), un thriller porté au cinéma

La Constance du jardinier de John le Carré

Résumé de l’histoire

Tessa Quayle, jeune et belle avocate anglaise, a été sauvagement assassinée dans le nord du Kenya. Un électrochoc pour Justin, son époux, qui sort alors de sa vie confortable de diplomate et jardinier amateur pour sillonner le monde à la recherche de la vérité. Il découvre que Tessa était sur le point de révéler les pratiques criminelles d’un puissant groupe pharmaceutique…

Un extrait du roman

Il aime Dieu et le monde entier, mais aussi les espèces sonnantes et trébuchantes et le dieu Profit. Personnellement, je désapprouve, mais peu importe. Pour un humaniste, Dieu est un prétexte pour ne pas être humaniste. Nous serons humanistes dans l’au-delà ; en attendant, vive le Profit.

TV Ce thriller très populaire de John le Carré a également été transposé pour le grand écran en 2005, sous le titre original The Constant Gardener.

4. Le Tailleur de Panama (1996), un polar entre exotisme et corruption

Le Tailleur de Panama de John le Carré

Résumé de l’histoire

Harry Pendel, tailleur réputé du Panama, habille les puissants du pays. Entre deux essayages, il se mêle aux conversations et joue le rôle de confident. Un jour, un mystérieux client entre dans sa boutique : un espion anglais qui ne va pas tarder à en faire son informateur. Pris au jeu, Pendel se laisse aller au mensonge, et se retrouve bientôt au coeur d’une monstrueuse affaire d’espionnage et de politique internationale aux terribles conséquences…

Un extrait du roman

Au Panama, les grands hommes ont de superbes secrétaires noires en strict uniforme bleu de conductrice de car, et leurs bureaux ont des portes aux panneaux blindés recouverts de teck amazonien, avec des poignées en cuivre dont l’ouverture est commandée de l’intérieur pour éviter que lesdits grands hommes se fassent kidnapper.

TV Une fois n’est pas coutume avec John le Carré, ce roman d’espionnage a eu droit à une adaptation cinématographique en 2001. L’impeccable Pierce Brosnan tient le rôle principal.

5. Retour de service (2019), le dernier roman de John Le Carré

Retour de service de John le Carré

Résumé de l’histoire

Londres, été 2018. Nat, ex-recruteur d’agents doubles soviétiques pour les services secrets britanniques, est désormais un quinquagénaire au placard. Sa vie n’a rien d’exaltant, malgré le soutien inconditionnel de Prue, son épouse, et de Florence, sa jeune et brillante collègue qui surveille les agissements d’un oligarque ukrainien.

Chaque lundi soir dans son club, il affronte au badminton – sa passion – un nouveau venu, un certain Ed, grand gaillard déconcertant et farouche détracteur du Brexit…

Un extrait du roman

Il paraît que je parlais russe avec un accent français, français avec un accent russe et quelques bribes d’allemand avec un mélange des deux. Mon anglais, lui, reste celui de mon père pour le meilleur ou pour le pire. On me dit que j’ai même hérité de ses inflexions écossaises, moins marquées néanmoins que dans ses beuglements d’alcoolique.

Qui est John le Carré ?

John le Carré, ou plutôt David John Moore Cornwell de son vrai nom, est un écrivain britannique né en 1931 et disparu en 2020. Il a débuté l’écriture de son premier livre au début des années 1960 alors qu’il travaillait dans les services secrets du MI5.

Son expérience dans le monde du renseignement a fortement inspiré ses romans d’espionnage, qui se déroulent souvent dans le contexte de la guerre froide. A l’image du livre « L’espion qui venait du froid », beaucoup de ses romans sont devenus des best-sellers au niveau mondial et ont inspiré de nombreux cinéastes.

Genre principal : Espionnage, Thriller

Premier livre : L’Appel du mort (1963)

Dernier livre : Retour de Service (2019)

Et pour vous, quel est le meilleur roman de cet auteur ?