5 romans majeurs chez Katherine Pancol

Vous envisagez de découvrir l’univers de Katherine Pancol ? Nous vous présentons une liste des meilleurs livres de cette écrivaine française à l’imagination débordante.

1. Les Yeux jaunes des crocodiles (2006), le livre le plus vendu de Katherine Pancol

Les Yeux jaunes des crocodiles de Katherine Pancol

Résumé de l’histoire

« Ce roman prend place à Paris et pourtant on peut y rencontrer des crocodiles ». Il nous raconte en fait la vie de deux soeurs Iris et Joséphine. L’une est jolie, bourgeoise, avec un tempérament affirmée tandis que l’autre a un physique plus ingrat, un caractère effacé et enchaîne des emplois précaires.

Mais c’est pourtant Iris qui va avoir besoin de l’aide de sa soeur et ceci va bouleverser les certitudes de toute la famille.

Un extrait du roman

J’ai compris que le bonheur, ce n’est pas de vivre une petite vie sans embrouilles, sans faire d’erreurs ni bouger. Le bonheur, c’est d’accepter la lutte, l’effort, le doute, et d’avancer, d’avancer en franchissant chaque obstacle.

PRIX Vendu à plus de 2 millions d’exemplaires, ce best-seller de Katherine Pancol a obtenu le Prix Maison de la Presse en 2006.

SERIE Il s’agit du premier tome d’une trilogie, les volumes suivants étant « La Valse lente des tortues » et « Les Écureuils de Central Park sont tristes le lundi ».

TV Le livre a été adapté pour le cinéma en 2014 par Cécile Telerman, avec notamment Julie Depardieu et Patrick Bruel dans les premiers rôles.

Le choix Top Livre

Katherine Pancol nous plonge dans une magnifique saga familiale mais avec des héros ordinaires du quotidien, auxquels le lecteur peut facilement s’identifier. Son style fluide qui mêle humour et émotion fait mouche et une fois arrivé au terme du récit, vous aurez certainement hâte de lire la suite.

2. Muchachas (2014), le début d’une autre trilogie populaire

Muchachas de Katherine Pancol

Résumé de l’histoire

Les femmes sont omniprésentes dans ce livre et n’ont pas froid aux yeux. De New York à Paris, de l’Yonne à Londres, toutes ces « Muchachas » sont des battantes, modernes mais elles sont aussi confrontées aux violences conjugales et le silence de l’entourage.

Avec ce roman, Katherine Pancol vous propose de retrouver certains héros de la trilogie précédente qui viennent se mêler à de nouveaux personnages tout aussi attachants.

Un extrait du roman

Il n’y a pas de remède à ce mystère de l’homme qu’on aime et qui devient soudain un étranger justement parce qu’on l’aime et quand l’aimant, on perd le pouvoir de raisonner, on se heurte à un mur douloureux que l’on ne peut briser.

SERIE Ce roman est le tout premier opus de la saga Muchachas qui s’étale sur 3 volets jusqu’à présent.

3. Un homme à distance (2002), un roman au style épistolaire

Un homme à distance de Katherine Pancol

Résumé de l’histoire

Kay Bartholdi est une jeune libraire passionnée de littérature qui noue une correspondance avec un client mystérieux, itinérant et qui a besoin qu’on lui expédie des livres au cours de ses voyages. Cette relation à distance va devenir de plus en plus intrigante et finalement changer le cours de sa vie.

Ce roman épistolaire est aussi l’occasion pour l’auteure de déclarer son amour pour les livres grâce à de nombreuses références littéraires qui jalonnent tout le récit.

Un extrait du roman

Pourquoi n’aime-t-on pas les hommes qui restent et vous dispensent de subir les atroces souffrances de l’abandon brutal ? Pourquoi a-t-on besoin de sublimes douleur pour sceller les grandes histoires d’amour ? Pourquoi ne retient-on de l’amour que les moments de torture fulgurante ?

4. Les Hommes cruels ne courent pas les rues (1990)

Les Hommes cruels ne courent pas les rues de Katherine Pancol

Résumé de l’histoire

Dans ce roman publié bien avant les grands succès des « Crocodiles » et « Muchachas », Katherine Pancol nous conte un récit plus cru que celui des trilogies. Notre héroïne est ici confronté au deuil de son père qu’elle adulait et est aussi en quête de l’homme idéal, qui pourrait peut-être combler cette insupportable disparition.

En plus d’une belle incursion dans le quotidien d’une femme qui souhaite se reconstruire, l’auteure évoque la ville trépidante de New-York que Pancol semble particulièrement apprécier et critiquer à la fois.

Un extrait du roman

Les vraies New-Yorkaises ont compris : elles enfilent, pour bondir de bus en métro, de trottoirs en caniveau, des Nike qu’elles troquent à l’entrée du bureau contre des escarpins légers. Armée de femmes d’affaires montées sur semelles de caoutchouc brandissant l’attaché-case obligatoire. Obligatoires aussi : le tailleur beige ou marine, à jupe droite ou en godets, le chemisier à jabot, le sandwich plastifié pour ne pas perdre de temps à déjeuner, l’aisselle bloquée par le déodorant, la mine sévère mais maquillée indiquant que tout va bien, qu’elles ont leurs émotions bien en main.

5. Scarlett, si possible (1985), le premier succès de Pancol

Scarlett, si possible de Katherine Pancol

Résumé de l’histoire

Au cours de l’été 1968, trois jeunes femmes quittent Pithiviers pour rejoindre la capitale. Elle ont la conviction que l’on peut devenir quelqu’un lorsque l’on vit à Paris. Mais la mission est bien plus difficile qu’escomptée et la réalité brutale et sournoise risque de prendre le pas sur les rêves de cette génération.

Ce livre qui a assuré un premier décollage de la carrière de Katherine Pancol se lit très facilement malgré ses 600 pages. Il est intéressant de le découvrir après avoir connu ses célèbres trilogies pour mesurer l’évolution du style de l’écrivaine.

Un extrait du roman

C’est peut-être à ça que j’ai échappé, au monstrueux alibi du mariage, qui permet à la femme de renoncer à elle-même avec la bénédiction de la société ? A s’occuper de rufflettes et de rillettes, puis d’oreillons et de biberons, de garderie et de jeudis, de compositions et de récitations.

Qui est Katherine Pancol ?

Katherine Pancol est écrivaine de nationalité française née au Maroc en 1954. Avant de devenir une romancière fort populaire, elle travaille en tant que journaliste pour plusieurs magazines comme Paris Match et Elle. Sous l’impulsion de l’éditeur Robert Laffont qui apprécie sa plume, elle écrit son premier roman en 1979 qui se vend à plus de 300 000 exemplaires.

Elle continue ensuite à publier régulièrement d’autres ouvrages dont « Les Yeux jaunes du Crocodile » en 2006 qui devient un triomphe chez les libraires. Cette réussite est confirmée par son apparition dans le top 10 des écrivains les plus prolifiques entre 2010 et 2015.

Son style littéraire « à l’américaine » est marqué par de nombreux dialogues et ses récits décrivent souvent les destins chaotiques de femmes indépendantes.

Genre principal : Roman d’amour

Premier livre : Moi d’abord (1979)

Dernier livre : Bed Bug (2019)

Et pour vous, quel est le meilleur roman de cet auteur ?